Des applications pour « disrupter » la démocratie locale

vooter_128_opaOn a connu les flashmob, on connaissait Twitter, voici maintenant les applications de consultation en temps réel. Quatre communes du pays basque testent ainsi l’appli popvox, qui vise à communiquer plus simplement avec les élus locaux, et à informer en temps réel les habitants sur la vie locale. L’objectif est aussi de recueillir et de faire partager les suggestions de chacun sur l’amélioration de la vie quotidienne.
La start-up de Boulogne-Billancourt Vooter a lancé une application éponyme visant à la consultation en temps réel. Ainsi, à Bougival, les habitants ont été invité à se prononcer via leur smartphone sur l’implantation des bornes Autolib’ ou sur les horaires d’ouverture des services de la mairie. Grâce à la géolocalisation, les utilisateurs peuvent découvrir les projets de la ville et exprimer leur avis. Des solutions qui visent à « disrupter » la démocratie en facilitant le dialogue entre les usagers et la collectivité publique

One thought on “Des applications pour « disrupter » la démocratie locale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *