Sommaire Ecopolis n°3

Prendre aujourd’hui les transports de demain

Interview de cadrage : Alain Vidalies, Secrétaire d’Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche.

Transports en commun

         Transports urbain : l’évolution des modes d’organisation

  • Les réseaux de bus urbains à horaires fixes ont-ils encore un avenir ? Face à la désaffection relative vis-à-vis de ce mode transport, quelles réflexions sur le dimensionnement des matériels roulants, la gratuité, l’amplitude et la régularité horaire, le transport à la demande, les navettes… ?

        Les défis de la dématérialisation francilienne

  • Vers le PassAnonyme et le SmartNavigo. Quels enjeux industriels ? Quelle extension aux autres services de mobilité (Vélib’, Veligo, Autolib’, covoiturage, taxis…), aux parkings… D’autres métropoles prenent-elles la même voie ?

       Où vont les transports scolaires ?

  • L’imbroglio des compétences lié à la loi NOTRE plonge les collectivités dans l’embarras. Quelles conséquences pour les opérateurs ?
  • Le Tramway, une promesse du passé
  • Ressurgi du passé, le tramway fait figure de mode de transport d’avenir. Où en est son développement ?  Quels impacts environnementaux ? L’impact urbain : voies de circulation, compatibilité avec le trafic des véhicules légers… Quelles évolutions dans la conception des matériels ?
  • Transports longue distance
  • En sept mois, les « bus Macron » ont transporté plus de 770 000 passagers. Une centaine de villes sont déjà desservies dans l’Hexagone. Les « bus Macron » représentent-ils une véritable alternative ?

Transports doux et partagés

          Transports doux : une montée en puissance en douceur

  • Les transports doux caractérisent tous les modes de transports décarbonés. On peut citer  la marche à pied, le vélo, le tricycle, le vélomobile, le roller, la patinette… Ils présentent le double intérêt de contribuer à la bonne santé des personnes et à la préservation de l’environnement. En revanche, ils exigent une mobilisation des collectivités via la mise en place de Plans de Déplacement Urbain (PDU) adaptés et l’aménagement de l’espace urbain : quelle place pour les circulations douces ? Quelle répartition de la chaussée entre les usages ? quels travaux prévoir ?

         Le partage des moyens de transport : dans quelle conditions ?

  • Vélib’, Autolib’ : quels sont les acquis ? Les études de faisabilité et de rentabilité. Succès et contre-exemples. Les variantes tarifaires (gratuité, abonnements,…)
  • Le covoiturage, l’autostop :  quelles mesures d’incitation, quelles perspectives ?

L’électricité, carburant de demain ?

          Le déploiement des bornes électriques

  • Le risque de rupture de charge reste l’un des principaux freins au développement du marché des VL électriques. Le plan gouvernemental. Les aides de l’Ademe. L’importance de l’investissement des collectivités. Les recommandations de la CRE. Premiers résultats. Quel avenir pour ce service ?

        Les flottes internes

  • Le développement des flottes électriques de véhicules légers
  • Services techniques : les utilitaires électriques pour les tâches de « Stop an go »
  • L’avenir du scooter électrique
  • Les 2RM électriques : coût d’utilisation, questions techniques, préservation de l’environnement

 

Transport, circulation, trafic :  quel apport des nouvelles technologies ?

  • Les systèmes de transport intelligents (STI) visent tout à la fois à sécuriser le trafic des véhicules, à fluidifier la circulation et à limiter les consommations énergétiques. Par commodité, on peut distinguer les systèmes embarqués de ceux liés aux infrastructures, sans oublier ceux requérant une interaction entre les véhicules et le contexte urbain ou routier.
  • Ce panel de solutions est en pleine extension. Quelles sont les plus communément adoptées ? Pour quels résultats mesurés aujourd’hui ? Quelles sont les plus prometteuses ? Peut-on s’attendre à une véritable révolution dans l’assistance à la conduite ?
  • L’Union Européenne est allée jusqu’à lancer une campagne visant à restreindre la signalisation routière en milieu urbain. Une généralisation de cette perspective peut-elle être favorisée par les nouvelles technologies ?

 

Et si on reparlait à nos chevaux ?

  • L’inexorable retour du cheval territorial. Espaces verts, ramassage des feuilles mortes, collecte sélective, police municipale, transports collectifs : les champs d’utilisation du cheval en ville ne cessent de se multiplier.